Publié le 12 Déc 2018

Mort d’un bébé israélien : réaction hypocrite de la France qui finance le terrorisme palestinien

L’ambassadrice de la France en Israël, Hélène Le Gal, qui n’avait jusque là pas condamné l’attaque terroriste palestinienne d’Ofra, perpétrée dimanche soir, s’est exprimée mercredi soir à l’annonce de la mort du bébé prématuré de la jeune maman israélienne grièvement blessée dans l’attentat.

« Alors que la France est en deuil après l’attaque de Strasbourg, j’apprends le décès du fils de Shira et d’Amishai, blessés il y a quelques jours par un terroriste à Ofra. En solidarité contre la terreur », a-t-elle dit sur Twitter.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a dénoncé le financement du terrorisme palestinien par la communauté internationale.

« Les meurtriers du bébé de Shira et d’Amishai vont recevoir une récompense financière de l’Autorité palestinienne pour cet acte ignoble. En finançant l’AP, la communauté internationale contribue en fait à financer ces récompenses financières données aux assassins de bébés. C’est de la folie », a-t-il dénoncé sur Twitter.

Début décembre, une ONG israélienne, Palestinian Media Watch (PMW), un observatoire des médias palestiniens, a accusé la France de financer le terrorisme palestinien.

Selon PMW, les 16 millions d’euros accordés en 2018 par la France à l’Autorité palestinienne ont été intégralement reversés au « Fonds des familles de martyrs [qui meurent en martyrs, en ayant tué ou perpétré des attentats et ont alors le nom de shahid] ».

« Palestinian Media Watch appelle le gouvernement français à cesser immédiatement de financer ce système de la terreur et à adopter une législation – comme d’autres pays donateurs l’ont fait – qui conditionnerait l’ensemble de l’aide de la France à l’Autorité palestinienne sur à l’arrêt du financement de ces incitations au terrorisme », exhorte l’ONG dans un communiqué.

Selon le ministère israélien de la Défense, l’Autorité palestinienne a payé, en 2017, 687 millions de shekels (159 millions d’euros) au “, ;Fonds des familles de martyrs [qui meurent en martyrs, en ayant tué ou perpétré des attentats et ont alors le nom de shahid] » et 550 millions de shekels (128 millions d’euros) au Club des Prisonniers palestiniens – environ 7 % du budget total.

Les prisonniers palestiniens purgeant des peines de 20-30 ans pour avoir mené des attaques terroristes peuvent recevoir à vie 10 000 shekels (2 380 euros) de salaire mensuel.

Les prisonniers qui sont condamnés à une peine de 3 à 5 ans obtiennent un salaire mensuel de 2 000 shekels (476 euros). Les prisonniers palestiniens qui sont mariés, ont des enfants, vivent à Jérusalem, ou détiennent la citoyenneté israélienne reçoivent des paiements supplémentaires.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plus de six ans maintenant, Le Monde Juif .info travaille sans relâche pour apporter à ses lecteurs des infos pertinentes avec une ligne éditoriale pro-Israël assumée. Nous avons gagné ensemble de nombreuses batailles contre la haine du Juif et d’Israël. Les grands médias sont attentifs à nos publications. De nombreux responsables politiques français, jusqu’à l’Élysée, prennent le pouls de notre communauté juive, à la lumière de nos articles, de nos analyses, de nos coups de gueules. Depuis plus de six ans, Le Monde Juif .info a réussi à s’autofinancer sans jamais faire appel à la générosité de ses lecteurs, et ce même quand le site a été victime à plusieurs reprises de cyber-attaques de la part des ennemis du peuple juif. Aujourd’hui, Le Monde Juif .info est à la croisée des chemins. Nous avons besoin du soutien de nos lecteurs pour franchir un cap et donner un nouveau souffle à notre formidable équipe. Nous savons que nous pouvons compter sur vous tous et comme le disait si bien Theodor Herzl : « Dans la détresse, nous restons unis, et alors nous découvrons soudain notre force ».




Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer