Publié le 4 Oct 2018

Le Prix Nobel de Chimie accordé à George Smith, un virulent anti-israélien

Le prix Nobel de chimie 2018 a été attribué mercredi à l’Américaine Frances H. Arnold, à son compatriote George P. Smith et au Britannique Gregory P. Winter pour leurs recherches sur la production d’enzymes et d’anticorps à l’aide de l’évolution dirigée, a annoncé l’Académie royale des sciences.

Les lauréats ont été “inspirés par la puissance de l’évolution et ont utilisé les mêmes principes de changement génétique et de sélection pour développer des protéines qui résolvent les problèmes chimiques de l’humanité”, a déclaré l’Académie dans un communiqué.

George Smith, professeur à l’Université du Missouri, a écrit de nombreuses tribunes contre l’État juif et est membre de plusieurs organisations juives anti-israéliennes, bien qu’il ne soit pas juif.

Dans sa dernière publication, il a critiqué la célèbre chanson “Yeroushalayim shel zahav” de l’auteure-compositrice israélienne Naomi Shemer, écrivant que la “souillure du suprématisme juif” était “intrinsèque aux paroles de Shemer”.

En 2012, il a écrit une tribune dans le Columbia Daily Tribune, accusant Israël de “dépossession systématique des Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est”, et a appelé les États-Unis à mettre fin aux ventes d’armes à l’armée israélienne.

En 2017, il a qualifié la Déclaration Balfour de 1917, qui a ouvert la voie à la création de l’État d’Israël, de “chapitre sordide de l’injustice coloniale”.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer