Publié le 27 Oct 2018

Le Président du Consistoire met en garde : « Israël, l’Europe puis les États-Unis sont désormais frappés par une vague antisémite violente qui tue jusque dans les synagogues »

Le Consistoire, la plus ancienne et représentative des institutions juives de France, a appelé samedi soir « tous les pays de liberté » à « tirer les conclusions » de l’attaque meurtrière perpétrée à Pittsburgh, aux Etats-Unis, dans une synagogue, par un néonazi.

« Israël, l’Europe puis les États-Unis sont désormais frappés par une vague antisémite violente qui tue jusque dans les synagogues. Ma première pensée va aux familles de Pittsburgh qui ont perdu leurs proches alors qu’ils priaient dans la paix du chabbat ainsi qu’aux membres des forces de l’ordre touchés par le tireur », a déclaré dans un communiqué le Président du Consistoire, Joël Mergui.

« J’espère que cet attentat qui survient dans un contexte de forte hausse de l’antisémitisme en Amérique – longtemps épargnée par ce fléau -, sera analysé avec la plus grande rigueur et avec l’attention que sa gravité nécessite et ne sera pas imputé à un déséquilibré. Il est temps que partout, enfin, l’on prenne conscience que l’antisémitisme n’est pas et ne doit jamais être considéré comme une opinion personnelle légitime ou une conviction politique légale », a ajouté le responsable communautaire.

« Un tel acte – qui suppose que l’on prenne exclusivement pour cibles des juifs au motif qu’ils sont juifs – est un acte de pleine conscience, lourd de sens pour qui le commet et pour qui n’en combat pas le message.
Il y a urgence pour tous et dans tous les pays de liberté à tirer les conclusions d’une telle haine qui fragilise la paix et nos démocraties », a-t-il conclu.

Le président américain Donald Trump a dénoncé samedi l’attaque meurtrière, estimant qu’il ne devait y avoir « aucune tolérance » pour l’antisémitisme.

Selon les médias américains, et onze personnes ont été tuées dans l’attaque.

« La scène est terrible à l’intérieur », a commenté le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh Wendell Hissrich devant les caméras, apparemment très ému. « C’est l’une des pires scènes de crime sur laquelle je me sois rendu, et j’ai été sur des accidents d’avion », a-t-il ajouté.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer