Publié le 18 Oct 2018

Le “journaliste” saoudien Khashoggi en 2007 : “Je sais que les Juifs n’aiment pas cette comparaison, mais tout le monde a son propre holocauste”

Le journaliste-dissident saoudien Jamal Khashoggi, qui aurait été tué début octobre au consulat de son pays à Istanbul, avait tenu en 2007 des propos controversés sur la Shoah, rappelle le Jerusalem Post.

“Cela devrait être un fait connu que les Arabes n’ont jamais eu de problème d’antisémitisme, mais nous devons le répéter encore et encore”, avait-il déclaré dans un entretien accordé au journal israélien, occultant les nombreux pogroms contre les Juifs perpétrés dans les pays musulmans, et ce bien avant l’indépendance de l’Etat d’Israël en 1947.

“La Nakba [Grande catastrophe, à savoir la création d’Israël] n’est pas différente de l’Holocauste. Je sais que les Juifs n’aiment pas cette comparaison, mais tout le monde a son propre Holocauste”, avait-il insisté. Des propos qui résonnent comme ceux du fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, sur les chambres à gaz, qualifiés de “détails de l’Histoire”.

D’après un analyste proche des services secrets turcs MIT, Khashoggi aurait livré aux Frères musulmans, les noms des agents saoudiens qui avaient infiltré la confrérie.

La confrérie des Frères musulmans est une organisation terroriste considérée comme telle par plusieurs pays arabes. Dans sa charte, le Hamas revendique son affiliation idéologique aux Frères musulmans.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer