Transalion agence immobiliere
Publié le 12 Oct 2018

“Gaza, une jeunesse estropiée” : tout est dit, l’un des journalistes du reportage remercie Enderlin pour son soutien

Yvan Martinet, l’un des trois journalistes du controversé reportage “Gaza, une jeunesse estropiée” diffusé jeudi soir sur France 2 dans le cadre de l’émission “Envoyé Spécial”, a remercié publiquement l’un des plus grands détracteurs d’Israël, l’ancien correspondant de France 2 à Jérusalem, Charles Enderlin.

“Il y a des avis qui comptent plus que d’autres… Merci Charles”, a-t-il écrit sur Twitter.

Quant à Charles Enderlin, l’ancien correspondant de France 2 en Israël a sous-entendu qu’Israël aurait tenté de couper le signal de France 2 en Israël pendant la diffusion d’Envoyé Spécial, offrant à ses abonnés antisémites une nouvelle thèse conspirationniste.

Charles Enderlin, visiblement agacé par le premier article du Monde Juif .info sur le reportage d’Envoyé Spécial, rappelant sa lourde responsabilité dans la décapitation du journaliste juif américain Daniel Pearl ou des attaques antijuives de Merah et Coulibaly, a qualifié de “sites poubelles” les sites juifs francophones ayant tiré la sonnette d’alarme quant aux risques sécuritaires pesants sur les Juifs de France avec la diffusion sur une chaîne publique d’un reportage reprenant le narratif du groupe terroriste islamiste palestinien Hamas.

L’Etat d’Israël et le Consistoire, la plus ancienne et la plus représentative des institutions juives françaises, ont mis en garde France 2 contre un regain d’antisémitisme avec la diffusion du reportage controversé.

Éric Hazan  – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer