Publié le 30 Août 2018

Netanyahu : “Tous ceux qui nous menacent de destruction se mettent en danger”

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réitéré mercredi sa menace de viser des cibles iraniennes en Syrie.

Ces propos, tenus lors d’une cérémonie de changement de nom du Centre de recherche nucléaire Shimon Pérès, survient deux jours après la signature d’un accord de coopération militaire entre l’Iran et la Syrie.

“Nous travaillons pour empêcher l’Iran d’établir une présence militaire en Syrie”, a déclaré M. Netanyahu, selon un communiqué publié par son bureau.

“Dans la sphère militaire, les IDF (forces de défense israéliennes) continueront de mener des actions fortes et déterminées contre les tentatives de l’Iran de stationner des troupes et des systèmes de défense avancés en Syrie”, a-t-il dit.

“Aucun accord entre la Syrie et l’Iran ne nous dissuadera, et aucune menace ne nous dissuadera”, a-t-il mis en garde, ajoutant que “tous ceux qui nous menacent de destruction se mettent en danger”.

M. Netanyahu a déclaré qu’Israël poursuivrait ses efforts diplomatiques pour faire annuler l’accord de 2015 sur le nucléaire visant à encadrer le programme nucléaire iranien. “Nous ne faiblirons pas dans la poursuite” de l’annulation de ce “mauvais” accord, a-t-il dit.

L’Israël a fait pression sur les pays européens et sur les États-Unis pour faire annuler cet accord. En mai, le président des États-Unis, Donald Trump, a décidé au nom des États-Unis de se retirer de cet accord, et il a par la suite réinstauré les sanctions sur la République islamique.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer