Publié le 30 Août 2018

Haine de l’Etat juif : toujours inactif dans l’attentat antijuif de la rue des Rosiers, Le Drian appelle à la division de Jérusalem

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a affirmé mercredi que dans l’attente d’un plan de paix américain réglant le conflit israélo-palestinien, la France comptait “prendre des initiatives”.

“Les États-Unis ont engagé il y a plus d’un an d’importants efforts diplomatiques, dont ils n’ont pas encore annoncé les résultats, peut-être que cela viendra un jour. Il nous faudra, de toute façon, nous aussi, prendre des initiatives”, a-t-il annoncé lors de son discours de clôture mercredi à la Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices à Paris.

“Ce que nous chercherons à obtenir, c’est la position historique de la France, un règlement juste et durable du conflit, à savoir l’établissement de deux États, vivant côte à côte en paix et en sécurité, dans des frontières reconnues, et ayant l’un et l’autre Jérusalem comme capitale”, a-t-il ajouté.

En octobre dernier, le chef de la diplomatie française avait assuré au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) son “intention de prendre rapidement des initiatives” afin de faire extrader les terroristes palestiniens du commando de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers. Depuis, strictement rien n’a été fait dans ce dossier par la diplomatie française.

L’attentat perpétré en 1982 contre un restaurant juif parisien avait fait six morts et vingt-deux blessés.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer