Transalion agence immobiliere
Publié le 7 Août 2018

Haine de l’Etat juif en France : la CGT apporte son soutien aux terroristes du Hamas

La Confédération générale du travail (CGT) a appelé lundi la France à condamner lourdement les actes de piraterie de l’armée israélienne après l’arraisonnement d’une nouvelle flottille de soutien au mouvement terroriste islamiste palestinien Hamas qui dirige la Bande de Gaza.

“Dans la nuit du vendredi au samedi 4 août, le Freedom, deuxième bateau de la “Flottille de la Liberté” a été arraisonné dans les eaux internationales. Les assaillants qui ont pratiqué un acte de piraterie étaient les forces spéciales israéliennes, sous commandement du gouvernement d’Israël. À l’occasion de cet arraisonnement, Pascal Maurieras, marin CGT qui participait à cette mission humanitaire pacifique, a été violemment interpellé, frappé et jeté dans une prison israélienne”, s’insurge le syndicat français dans un communiqué.

“La CGT s’étonne du peu de réactivité du gouvernement français pour faire respecter les règles de droit international, du peu d’empressement que le ministère des Affaires étrangères a montré pour demander des nouvelles et la libération de notre compatriote. La CGT pense qu’une fois de plus, les gouvernements français et israélien font preuve d’une volonté de criminaliser l’action syndicale, et que cela relève des discriminations syndicales”, poursuit le communiqué.

Le syndicat français appelle les autorités “à faire libérer sans délais Monsieur Maurieras, ainsi que toutes les autres victimes, qui étaient toutes et tous sur ce navire pour une mission humanitaire et pacifique ; à faire cesser au plus vite ces actes de pirateries répétitifs en prenant toutes les mesures protectrices nécessaires pour assurer la sécurité des missions humanitaires et pacifiques. Pour rappel, Madame Sarah Katz, ressortissante française, a déjà été victime d’un acte de piraterie à bord du navire Al Awda, le 29 juillet, acte de piraterie revendiqué par le gouvernement Israélien et son armée ; à saisir les organisations internationales afin que le gouvernement israélien soit condamné lourdement et qu’il cesse ses actions intempestives et illégales ; à ce que la France et les organisations internationales exercent de vraies actions pour faire respecter les droits des Palestiniens, victimes depuis a minima 1948“.

Selon Israël, les flottilles pour Gaza n’ont rien d’humanitaire mais sont un soutien explicite à la politique du groupe terroriste Hamas qui a pris par la force en 2006 le contrôle de l’enclave palestinienne.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer