Publié le 24 Juil 2018

Le Danemark donne l’exemple à suivre à la France : un imam inculpé après avoir appelé au meurtre des juifs

Un imam danois a été inculpé pour avoir appelé au meurtre des juifs dans un prêche publié sur les réseaux sociaux, a annoncé mardi 24 juillet le parquet à Copenhague.

L’imam Mundhir Abdallah officie à la mosquée Masjid Al-Faruq, dans le quartier de Nørrebro de la capitale danoise. Cette dernière avait déjà été pointée du doigt dans le passé pour sa proximité présumée avec des courants de l’islam radical.

Le vendredi 31 mars, lors de la prière, l’imam avait cité un hadith (parole du prophète Mahomet) édictant que « le jour du jugement ne viendra que lorsque les musulmans combattront et tueront les juifs ». « Les juifs se cacheront derrière des rochers et des arbres mais les arbres et les rochers diront : ‘Oh musulman, oh serviteur d’Allah, il y a un juif derrière moi, viens le tuer’ », avait lancé l’imam.

Son prêche a été traduit de l’arabe en anglais par l’institut américain Middle East Media Research Institute (MEMRI), à partir d’une vidéo diffusée sur YouTube. C’est la première fois qu’une procédure de cette nature est engagée au Danemark depuis l’entrée en vigueur en janvier 2017 d’une disposition pénale punissant l’appel à la haine et au meurtre dans l’exercice de la religion.

La semaine dernière, le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb, a reconnu que l’imam de Toulouse à appeler à tuer des Juifs.

L’imam algérien de la grande mosquée de Toulouse Mohamed Tataï est au coeur d’une vive polémique depuis qu’a été relayée, fin juin, une vidéo d’un prêche de décembre 2017 dans lequel il cite un hadith évoquant la « bataille ultime et décisive » entre juifs et musulmans.

Le maire de Toulouse avait alerté les pouvoirs publics après le signalement du prêche antijuif par le Directeur de la publication du site Le Monde Juif .info, Yohann Taïeb.

Une enquête visant « des faits susceptibles de constituer une incitation à la haine » a été ouverte. Après avoir reçu la traduction certifiée du prêche controversé, le parquet a indiqué mardi qu’il rentrait « maintenant dans une phase d’analyses » et qu’il ne rendrait « pas de décision avant la première quinzaine d’août » dans cette affaire qui suscite l’émotion de la communauté juive.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer