Transalion agence immobiliere
Publié le 14 Juin 2018

Un haut préfet remet en place Bourdin : “Il n’y a aucune comparaison possible entre les Juifs de l’Exodus et les migrants de l’Aquarius”

 

Le président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, Didier Leschi, a dénoncé jeudi la comparaison entre le sort des rescapés juifs du bateau de l’Exodus en 1947 avec le sort des migrants du navire Aquarius au cœur ces derniers jours d’un imbroglio politique entre la France et l’Italie.

“Comparaison n’est pas raison. On voit bien que tout est fait pour ça. J’ai lu dans un quotidien une comparaison avec l’Exodus. La marine militaire italienne a accompagné l’Aquarius. Je rappelle que la marine anglaise à tiré sur l’Exodus et a tué des gens après des semaines et des semaines d’errance. Donc on est dans heureusement autre chose”, a insisté le préfet interrogé par le journaliste Jean-Jacques Bourdin pour RMC-BFMTV.

Le Directeur de la Publication du journal Libération, Laurent Joffrin, a comparé lundi l’Exodus et l’Aquarius. “Point d’extermination ni de massacre de masse, bien sûr, distinguons les situations. Mais une violation systématique, cruelle, barbare parfois, des droits humains les plus élémentaires. Sur ce plan-là, et sur ce plan seulement, les situations de l’Exodus et de l’Aquarius finissent par se ressembler”, a-t-il expliqué dans un billet.

Mardi, le journaliste politique de la chaîne LCP et de Radio J, Frédéric Haziza, de confession juive, avait comparé l’Exodus et l’Aquarius. S’en était suivi la réponse du directeur de la Publication du Monde Juif .info, Yohann Taïeb :

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer