Publié le 7 Mai 2018

Ultime hommage de Créteil à l’élu municipal juif assassiné : le parc de la Brèche va devenir parc Alain-Ghozland

Le maire PS de Créteil a annoncé dimanche, lors de la fête de Lag Ba’omer, qu’il allait renommer le parc de la Brèche du nom d’Alain Ghozland, conseiller municipal de confession juive, assassiné en janvier 2016.

« Il y a près de trois ans disparaissait un de nos collègues dans des conditions tragiques, a rappelé Laurent Cathala. Malgré nos divergences politiques, j’avais beaucoup de considération pour lui. Je vais donc proposer lors d’un prochain conseil municipal que nous donnions son nom à ce parc », a-t-il ajouté.

En 2016, dans un entretien accordé au journal Le Parisien, la famille d’Alain Ghozland avait affirmé ne pas écarter la piste antisémite dans le meurtre de leur proche.

« Mon frère était un élu engagé qui disait ce qu’il pensait. Et je n’écarte pas la piste antisémite », a déclaré le frère de la victime au quotidien français.

Quelques jours après le crime, deux jeunes âgés de 23 et 24 ans, avaient été arrêtés. Les deux jeunes étaient déjà connus de la justice notamment pour vols avec violence et extorsion. L’un d’eux était même porteur d’un bracelet électronique.

Ils auraient été confondus notamment grâce au travail de la police technique et scientifique.

Alain Ghozland, élu dans l’opposition depuis 1995, était également une figure de la communauté juive de Créteil, que son père avait fondée à son arrivée dans les années 1960.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer