Transalion agence immobiliere
Publié le 15 Mai 2018

L’ambassadrice US à l’ONU clashe le Conseil de sécurité : “Israël fait davantage preuve de retenue que certains membres de ce Conseil”

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a fustigé mercredi l’indignation sélective du Conseil de sécurité réunit pour évoquer le conflit israélo-palestinien.

La diplomate américaine a déploré la pratique du “deux poids, deux mesures” au sein du Conseil de sécurité.  Elle a ainsi regretté qu’aucune réunion n’ait été convoquée, la semaine dernière, quand des forces iraniennes présentes en Syrie ont tiré des roquettes contre des positions israéliennes dans le Golan.  Et toujours pas de réunion après que le régime iranien a tiré des missiles vers l’Arabie saoudite.  Elle a également accusé l’Iran d’avoir soutenu, cette semaine, les mouvements partis de Gaza pour attaquer les frontières israéliennes. “Voilà le type de violence dont le Conseil doit s’occuper”, a-t-elle martelé avant de parler de la présence iranienne en Syrie, du soutien de l’Iran au Hamas, et de l’accumulation de ses armes au Liban.

Dans l’esprit de certains, a-t-elle poursuivi, cette séance du Conseil de sécurité porte sur la violence qui serait liée à l’ouverture de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.  Elle a rappelé que le Présidant américain avait été clair à ce sujet: “Cette ambassade n’a pas d’impact sur les frontières d’Israël et sur les perspectives de paix au Moyen-Orient.”

Elle a en outre rappelé que l’organisation terroriste du Hamas incite à la violence depuis des années.  De nombreux organismes de presse ont détaillé les actions terroristes du Hamas qui exhorte les manifestants à foncer sur les barrières.  Le Hamas utilise même des haut-parleurs pour inciter la foule à avancer vers la frontière, a-t-elle argué en décrivant également des “cerfs-volants” enflammés qui sont lancés par-dessus le mur de séparation.  Selon Mme Haley, le Hamas est satisfait des résultats de la journée d’hier.  Elle a par ailleurs dit avoir demandé à ses collègues du Conseil de sécurité “qui, parmi eux, pourrait supporter ce genre d’évènements à ses frontières?”.  Elle a salué la retenue dont ont fait preuve les autorités israéliennes, pariant que “cet État fait davantage preuve de retenue que certains membres de ce Conseil”.

L’inauguration de notre ambassade est une raison de se réjouir pour les Américains et “c’est notre droit souverain de choisir le site de notre ambassade”, a-t-elle fait observer.  Pour les États-Unis, le transfert de sa mission diplomatique signifie aussi que “Jérusalem est la capitale d’Israël; c’est le cas depuis la création de cet État, et c’est également un fait historique depuis la création de ce peuple”.  Tout ce que nous voulons c’est la paix, a affirmé Mme Haley.  Elle a plaidé pour une paix qui permettrait à toutes les religions de vivre leur foi à Jérusalem.  Nous espérons sincèrement que les nations du monde entier vont nous rejoindre dans cette quête de paix, a-t-elle plaidé, avant de saluer la célébration des 70 ans d’Israël qu’elle a félicité pour ses accomplissements.  Elle a terminé en saluant ces réalisations qui permettent à ce peuple d’accomplir les “prédictions du prophète Isaïe”.

La France, membre permanent du Conseil de sécurité, a réitéré son soutien aux émeutiers pro-Hamas et a appelé à la division de Jérusalem.

Selon les chiffres du groupe terroriste Hamas, 60 émeutiers palestiniens ont été tués dimanche et 2400 autres blessés. Des chiffres invérifiables repris par les agences internationales de presse, dont l’AFP.

Israël affirme avoir abattu dimanche au moins 24 terroristes palestiniens membres du Hamas et du Djihad islamique palestinien.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif | Photo : DR

Recherche