Publié le 29 Avr 2018

Israël respecte le droit international en se défendant contre les émeutiers gazaouis : un document officiel du Comité international de la Croix-Rouge l’atteste

Les règles d’engagement de Tsahal à la frontière de Gaza sont conformes au droit international. Un document officiel du Comité international de la Croix-Rouge l’atteste.

« Le droit international limite les méthodes et moyens qui peuvent être utilisés pour faire la guerre. Ces restrictions s’appliquent au type d’armes utilisées, à la manière dont elles sont utilisées et au comportement général de toutes les personnes engagées dans le conflit armé. Le principe de distinction exige que les parties à un conflit armé fassent en tout temps la distinction entre la population civile et les combattants ainsi qu’entre les biens de caractère civil et les objectifs militaires et, par conséquent, n’attaquent que des cibles légitimes », affirme le document intitulé « Méthodes et moyens de guerre ».

« Lors d’un conflit armé international, les combattants ont le droit de participer directement aux hostilités. En d’autres termes, ils ont le droit de commettre des actes licites de guerre visant à atteindre un objectif militaire le plus efficacement possible. Toutefois, le principe de distinction exige que ces actes de guerre ne ciblent que les combattants ennemis et les objectifs militaires, et qu’ils évitent d’infliger des dommages inutiles et excessifs aux civils. Ainsi, pour respecter le principe de distinction, il faut avoir une définition claire des personnes et des biens qui peuvent être légalement visés. Pour ce qui est des personnes, les combattants ennemis sont les membres des forces armées d’une partie au conflit (à l’exception du personnel médical et religieux). Les personnes qui ne font pas partie des forces armées sont des civils et ne doivent donc pas être la cible d’attaques. Toutefois, il y a une exception : les civils qui participent directement aux hostilités – que ce soit individuellement ou dans le cadre d’un groupe – deviennent des cibles légitimes d’attaque, mais uniquement pour la durée de cette participation« , souligne le Comité international de la Croix-Rouge.

La communauté internationale, en particulier la France, accuse Israël de cibler « indistinctement » les émeutiers gazaouis et de faire un « usage disproportionné » de la force.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer