Publié le 30 Mar 2018

Pierre Martinet (ex-cadre de la DGSE) : “Les Israéliens sont conscients du danger terroriste et sont prêts à réagir au quotidien”

Ancien cadre de la direction générale de la Sécurité extérieure, couramment connue sous le sigle DGSE, Pierre Martinet, directeur de Wincorp Security,  répond aux questions du Monde Juif .info après les attaques terroristes islamistes de Trèbes et Carcasonne.

Comment expliquez-vous que strictement rien n’est fait par les autorités pour s’assurer qu’un fiché S proche de la mouvance djihadiste puisse perpétrer une attaque ?

Un fiché S n’est pas systématiquement surveillé, pour plusieurs raisons, mais surtout par manque d’effectif car il faut à peu près vingt agents pour le faire au quotidien …il faut pouvoir être en veille sur son environnement numérique (mail, téléphone etc ..), utiliser la technique (des balises sur les véhicules , des photos , des vidéos , poses de micros…) et enfin utiliser des moyens humains pour les filatures et ces trois domaines demandent beaucoup de moyens humains et techniques . Ce qu’il est urgent de faire c’est d’attribuer des degrés de dangerosité de ces fichés S et pouvoir surveiller de très près ceux qu’on  jugerait « prêt à passer à l’acte », voir mettre en place un arsenal juridique pour avoir la possibilité de les stopper en amont, mais là encore le risque zéro n’existe pas. Je pense qu’une des solutions est ailleurs et prendra du temps, mais il est urgent de la prendre, c’est une fois pour toute d’admettre que l’idéologie islamiste est le problème et qu’il faut enfin “TRAITER” au quotidien. Cela est possible, s’il y a une vraie volonté politique, beaucoup de courage et de persévérance. Le salafisme et les Frères musulmans n’ont pas leur place dans une démocratie.

Cents intellectuels français ont récemment dénoncé le danger du nouveau totalitarisme islamiste. Le gouvernement Macron a fustigé cette prise de position. Qu’en pensez-vous ?

L’initiative de ces intellectuels est bonne et démontre que certains personne en France ont pris conscience qu’il faut traiter la cause et non pas les conséquences. Malheureusement une grande partie des Français préfère encore  rester dans l’angélisme et le déni face à ce cancer qui gagne du terrain chaque jour un peu plus. Je suis stupéfait d’entendre  certains membres du gouvernement, notamment le président, nous expliquer que la menace est nouvelle car endogène …c’est très grave d’oublier volontairement les premiers attentats islamistes des années 90. Non la menace est intérieure depuis de nombreuses années et il est grand temps de prendre de vraies mesures. 

Très souvent, vous citez en exemple les méthodes israéliennes de lutte contre le terrorisme. Quelles sont selon-vous les méthodes ou lois israéliennes à importer en France pour juguler les attaques terroristes ?

Les Israéliens ont une très grande différence avec les Français, ils sont conscients du danger terroriste et sont intellectuellement et physiquement prêts à réagir au quotidien. Une des mesures que la France pourrait appliquer dès demain, est une collaboration étroite entre les forces de l’ordre et le secteur privé. Le risque zéro n’existe pas, mais en armant certaines sociétés privées (triées, entrainées, avec des agents sélectionnés de façon très précise…avec d’anciens policiers, militaires) qui pourraient être les primo intervenants, cela limiterait considérablement le nombre de victimes.

Selon vous, est-ce que cette situation va s’améliorer, est-ce qu’il va y avoir une réelle prise de consciente en Europe et en particulier en France ?

Malheureusement je suis très pessimiste, car j’aurais aimé qu’après cette dernière attaque islamiste sur le sol français, il y ait l’union nationale contre “cet ennemi” intérieur … Mais non, au contraire, la France est divisée entre ceux qui veulent des mesures concrètes contre l’Islam politique et ceux (encore trop nombreux) qui minimisent la situation.

Propos recueillis par Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer