Publié le 3 Mar 2018

Colère du député François Pupponi après l’agression d’un enfant juif : « Ces jeunes savent tous à qui ils s’attaquent, leurs motivations sont évidentes »

Le député et ancien maire (PS) de Sarcelles, François Pupponi, a fustigé samedi la décision de la juge des enfants en charge de l’agression mercredi soir d’un adolescent juif à Montmagny (Val-d’Oise), qui n’a pas retenu le caractère antisémite de l’attaque.

« Alors que le parquet de Pontoise avait initialement retenu la motivation antisémite, le juge pour enfant n’a finalement pas suivi le parquet lors de la mise en examen des quatre agresseurs placés en garde à vue. Je peine à comprendre cette décision s’agissant d’une agression à la sortie d’une synagogue et contre des enfants arborant un signe religieux ostentatoire connu de tous. Je connais bien notre territoire, ces jeunes savent tous à qui ils s’attaquent, leurs motivations sont évidentes. Cette décision du juge pour enfants me conforte d’autant plus dans ma conviction que nous devons faire évoluer la loi afin que la présomption d’antisémitisme profite à la victime et non à l’agresseur », a dénoncé l’élu dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

« Au-delà de la violence abjecte de cette agression, motivée par la seule appartenance religieuse des victimes, ce qui m’interpelle, c’est l’âge des protagonistes. Comme lors des dernières agressions à Sarcelles, les agresseurs sont de jeunes mineurs qui agressent d’encore plus jeunes enfants. Que la haine antisémite infuse désormais si jeune chez les auteurs de ces violences et avec une telle intensité doit profondément nous alerter. L’Etat au travers de l’Ecole en particulier, doit apporter une réponse forte et résolue face aux réseaux qui distillent le poison de l’antisémitisme dans ces jeunes esprits. Si nous ne prenons pas aujourd’hui la mesure de cet enjeu, alors nous allons au devant de graves difficultés dans les années à venir. Je prendrai toute ma part dans ce combat, comme je l’ai toujours fait », a-t-il ajouté.

Fin janvier, le député avait demandé au gouvernement la création de statistiques officielles sur les actes antisémites perpétrés en France, après l’agression à Sarcelles d’un enfant juif de huit ans.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer