Publié le 25 Jan 2018

Sommet de Davos : Macron réitère face à Netanyahu son soutien à la division de Jérusalem

Le président français Emmanuel Macron s’est dit mercredi “heureux” de retrouver le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en marge du Forum économique de Davos.

“Heureux de retrouver @netanyahu à Davos pour une session de travail sur la situation géopolitique internationale”, a-t-il déclaré sur Twitter.

Lors de cette entrevue, le dirigeant israélien a appelé le chef de l’Etat français à corriger l’accord nucléaire avec l’Iran. Le dirigeant français a quant à lui souligné la nécessité de parvenir à un accord entre Israël et l’Autorité palestinienne et a souligné l’importance de la “solution à deux Etats”, ajoutant que l’objectif est la reconnaissance de deux Etats avec Jérusalem comme capitale commune.

En décembre, les deux dirigeants avaient déjeuné à l’Élysée et eu un aparté à la “tonalité très franche”, selon l’entourage de M. Macron, qui avait invité son hôte à faire des “gestes courageux” envers les Palestiniens pour raviver le processus de paix après la défiance suscitée par la déclaration unilatérale des États-Unis sur Jérusalem.

Plus récemment, le 13 janvier, les deux hommes ont eu un entretientéléphonique lors duquel M. Macron a défendu le “nécessaire respect par toutesles parties” de l’accord sur le nucléaire iranien, que M. Netanyahu l’exhortait à “revoir”.

L’Élysée avait fait savoir le mois dernier que M. Macron entendait “s’engager pleinement” sur le dossier israélo-palestinien, qui reste “un foyer de tensions très vives qui a en plus des résonances fortes dans la société française”, selon son entourage.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer