Publié le 29 Jan 2018

Schwarzenegger sur la Shoah : « Le devoir de mémoire est un combat de tous les jours »

L’acteur américain et ancien gouverneur de l’Etat de Californie, Arnold Schwarzenegger, s’est associé samedi à la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

« Plus jamais. Ce n’est pas une promesse passive. Elle exige un travail rigoureux et constant. Nous devons activement combattre la haine et l’intolérance, interroger nos propres préjugés et chercher en nous nos bons côtés. Nous ne devons jamais oublier. Pas uniquement lors de la Journée internationale de l’Holocauste. Tous les jours », a-t-il écrit sur Twitter.

L’ancien gouverneur de Californie, d’origine autrichienne, a visité à quatre reprises Yad Vashem, le Mémorial de la Shoah à Jérusalem. « Parce que je viens d’un pays qui a connu une histoire de préjugés (raciaux) ayant conduit à de terribles atrocités, je me suis engagé à voyager de par le monde pour promouvoir la tolérance », avait-il dit en 2004 aux côtés du Premier ministre israélien de l’époque, Ariel Sharon.

Selon le Centre Simon Wiesenthal, qui poursuit les criminels de guerre nazis, dès 1990, Arnold Schwarzenegger avait personnellement demandé au centre d’enquêter sur le passé nazi de son père.

Selon le rabbin Mervyn Hier, fondateur du centre Wiesenthal de Los Angeles et ami d’Arnold Schwarzenegger, son père « était un nazi de la première heure: il avait adhéré au Parti national-socialiste (NSDAP)  avant même l »Anschluss' », (annexion de l’Autriche par le 3e Reich d’Adolf Hitler, le 11 mars 1938, ndlr).

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer