Publié le 14 Jan 2018

« HOTEL INTERDIT AUX ISRAÉLIENS » : colère de la ministre uruguayenne du Tourisme

L’Uruguay a vivement condamné samedi la décision d’un hôtelier pro-palestinien d’interdire l’accès de son établissement aux ressortissants israéliens.

« Cet incident est totalement inadmissible et fait l’objet d’une enquête  En Uruguay, il n’est pas acceptable de pratiquer une discrimination fondée sur la religion. Nous espérons que les touristes israéliens continueront à visiter l’Uruguay et à apprécier la beauté du pays », a déclaré la ministre uruguayenne du Tourisme Liliam Kechichian.

« C’est un cas désagréable de discrimination contre les citoyens israéliens, basé uniquement sur leur identité. Ce n’était pas basé sur l’opinion politique des touristes, le propriétaire de l’auberge ne connaissait même pas le couple, cela semble être un cas de préjugé aveugle et j’espère que c’est un cas isolé », a dénoncé l’ambassadrice D’Israël en Uruguay Nina Ben Ami.

Suite au tollé suscité par la polémique, l’hôtelier a affirmé avoir été menacé de mort par le passé par un jeune israélien ayant terminé son service militaire suite à une discussion sur le conflit israélo-palestinien. Malgré le scandale, l’hôtelier maintien sa décision d’interdire l’accès de son établissement aux ressortissants israéliens.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer