Publié le 27 Déc 2017

IGNOBLE : les pro-terroristes palestiniens comparent Salah Hamouri à l’Affaire Dreyfus

Les pro-terroristes palestiniens ont comparé mardi le terroriste franco-palestinien Salah Hamouri à l’officier français de confession juive Alfred Dreyfus, victime d’un complot militaro-judiciaire au caractère antisémite.

« En pleine trêve des confiseurs, le moindre bruit résonne fortement. Or tous les sites ultra-sionistes se sont donné le mot. Encore un attentat terroriste ? Ou bien une agression antisémite ? Non : il s’agit seulement d’un billet diffusé voici près de quinze jours par France Inter. Il est vrai que notre confrère Christophe Ayad, rédacteur en chef au « Monde », y brisait une sorte de tabou médiatique », dénoncent les site anti-israéliens français reprenant une tribune intitulée « Ils auraient condamné Dreyfus ! ».

« Bref, avec une « justice » comme celle-là, le capitaine Dreyfus aurait fini sa vie à l’Île du Diable. Et des propagandistes comme ceux-là auraient applaudi. Il faut s’y faire : dans « extrême droite sioniste », il y a « extrême droite »., poursuit la tribune.

Mi-décembre, la radio France Inter a consacré un reportage au terroriste franco-palestinien Salah Hamouri, le présentant comme une victime du système militaro-judiciaire israélien.

Né à Jérusalem de mère française et de père palestinien, le membre de l’organisation terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), arrêté le 13 mars 2005, a été reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire israélien de projet d’assassinat du rabbin Ovadia Yossef, le défunt dirigeant spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass.

Transféré à la prison de Shata quelques semaines avant sa libération, il a été libéré le 18 décembre 2011 de manière anticipée dans le cadre d’une libération de 1 027 prisonniers palestiniens contre Gilad Shalit, grâce aux pressions de Nicolas Sarkozy sur l’ancien Grand rabbin d’Israël.

Fin août, le Franco-palestinien a de nouveau été arrêté par les forces de l’ordre israéliennes à son domicile de Jérusalem.

Fin octobre, la France avait officiellement appelé Israël à libérer le terroriste franco-palestinien. Mi-novembre, lors d’un débat à l’Assemblée, la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Nathalie Loiseau, avait réaffirmé le soutien diplomatique total de la France à son “compatriote” Salah Hamouri.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer