Publié le 14 Déc 2017

ELISABETH BADINTER : « L’antisionisme est une façon de libérer la parole antisémite »

La philosophe et féministe Élisabeth Badinter a dénoncé jeudi l’indifférence des Français face à l’antisémitisme, suite à la publication d’un sondage sur les préjugés antisémites en France.

« Ce sondage me surprend énormément et me déçoit. Quelle étrange contradiction… Les juifs sont perçus comme parfaitement intégrés, le sondage le montre bien, et en même temps ces vieux préjugés sur leur argent, leur pouvoir, leur omniprésence supposés dans les médias perdurent. Comme s’il n’y avait pas, sur les 500 000 Juifs de France, des riches et des pauvres, des individus habitant aussi, évidemment, dans des banlieues déshéritées », a-t-elle déclaré dans un entretien accordé au Point.

« Voyez-vous les Français manifester quand des meurtres à caractère antisémite comme ceux d’Ilan Halimi et, plus récemment, de Sarah Halimi sont commis ou quand une famille juive est agressée à Livry-Gargan ? Lorsque les profanations de Carpentras ont eu lieu, la France était dans la rue, parce que l’antisémitisme qui se manifestait était présumé venir de l’extrême droite. Mais quand ceux qui se revendiquent musulmans assassinent des juifs, cela n’appelle aucune réaction populaire. Comme si les Français non juifs n’étaient pas vraiment concernés, qu’il ne s’agissait là que de l’exportation du conflit israélo-palestinien et qu’il était préférable de ne pas s’en mêler », a-t-elle déploré.

« Le sondage démontre que c’est auprès des sympathisants d’extrême gauche que l’on trouve la critique la plus virulente de l’État d’Israël, mais que c’est aussi chez eux que les préjugés antisémites sont le moins répandus. L’antisémitisme, depuis la guerre, est tout de même difficile à exprimer ouvertement, surtout lorsqu’on est un sympathisant de gauche. Je crois que, pour une extrême gauche, certes, très minoritaire, mais très active et bruyante, l’antisionisme est une façon de libérer la parole antisémite. J’ajouterai qu’en refusant de voir et de nommer l’antisémitisme avéré d’une frange de la population musulmane, cette extrême gauche s’en rend complice. À titre d’illustration, je citerai le cas de Mehdi Meklat, aux propos violemment antisémites sur le Bondy Blog et dont une partie des médias s’est empressée de minimiser la faute », a-t-elle fustigé.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer