Transalion agence immobiliere
Publié le 5 Déc 2017

La cinglante réponse de Bennett au dictateur Erogan : “Nous préférons une Jérusalem unie que ta sympathie”

Le ministre israélien de l’Education et de la Diaspora, Naftali Bennett, a répondu séchement aux menaces du dictateur turc Recep Tayyip Erdogan qui a qualifié de ligne rouge le statut de Jérusalem.

“Malheureusement, Erdogan ne manque pas une occasion d’attaquer Israël. Israël doit avancer dans ses objectifs, y compris la reconnaissance de Jérusalem-Est comme capitale de l’Etat d’Israël”, a déclaré Bennett dans un communiqué. “Il y aura toujours ceux qui critiquent, mais au bout du compte, il vaut mieux avoir une Jérusalem unie que la sympathie d’Erdogan”, a-t-il répondu.

Le dirigeant totatlitaire turc a menacé lundi de rompre les relations diplomatiques avec Israël si Washington devait reconnaître la ville sainte comme capitale.

“Monsieur Trump, Jérusalem est une ligne rouge pour les musulmans”, a lancé M. Erdogan à l’adresse de son homologue américain. “Nous allons mener cette lutte jusqu’au bout avec détermination. Et cela pourrait aller jusqu’à la rupture de nos relations diplomatiques avec Israël”, a-t-il ajouté lors d’un discours devant le groupe parlementaire du parti islamo-conservateur au pouvoir, l’AKP.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer