Publié le 30 Nov 2017

VIDEO : Macron préfère payer l’électricité aux Palestiniens plutôt qu’aux étudiants burkinabè

Le président français Emmanuel Macron a provoqué mardi un incident diplomatique à l’occasion d’un échange avec les étudiants à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso.

Interpellé sur les coupures d’électricité dans les universités, le président français a rejeté la faute sur la gestion du pays par le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

« Quelque part vous me parlez comme si j’étais toujours une puissance coloniale. Mais moi, je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Faso. C’est le travail du président », a-t-il ajouté en montrant le président burkinabé. Ce dernier, vexé, a alors quitté la salle. « Du coup, il s’en va. ‘Reste là! Du coup, il est parti réparer la climatisation », a poursuivi Macron.

Le départ d’un chef d’Etat d’une scène publique en plein milieu du discours d’un homologue n’est pas chose courante.

L’Agence Française de Développement (AFD), un organisme gouvernemental, verse chaque année plusieurs millions d’euros aux Palestiniens pour développer des « projets énergétiques ». Des millions d’euros que les dirigeants palestiniens, à Ramallah ou à Gaza, détournent à des fins terroristes.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer