Publié le 5 Nov 2017

Manuel Valls : « Il y a un nouvel antisémitisme qui se déchaîne actuellement »

L’ancien Premier ministre Manuel Valls, citant également la récente profanation de la stèle d’Ilan Halimi, a affirmé dimanche que « l’antisémitisme en France est profond ».

« Merah n’était pas un loup solitaire. Il a grandi dans une famille marquée par la haine profonde des Juifs, de la France et de ses valeurs », a-t-il déclaré sur Europe 1.

« Il y a un nouvel antisémitisme qui se déchaîne actuellement, contre lequel il ne faut jamais abdiquer. Il faut mener le combat jusqu’au bout. L’antisémitisme est toujours le début de quelque chose », a-t-il mis en garde.

Il a par ailleurs reproché à « une partie de la presse » d’avoir « abdiqué » face à l’islamisme radical.

« Je dénonce depuis longtemps la duplicité de Tariq Ramadan », islamologue et théologien visé par deux récentes plaintes pour viol, « ce soi-disant intellectuel, promoteur de la charia, prédicateur islamique qui a fait un mal terrible à notre jeunesse, avec ses cassettes, ses prêches dans nos mosquées, ses invitations sur les plateaux, ses amitiés, ses complicités, je pense à Edwy Plenel », le directeur de Mediapart, a asséné Manuel Valls.

Il a par ailleurs reproché à « une partie de la presse » d’avoir « abdiqué » face à l’islamisme radical. « Je pense aux Inrockuptibles, je pense au Bondy Blog. Quand on reçoit, et qu’on a reçu (Tariq Ramadan) y compris sur cette antenne, Europe 1, et c’est toujours le même journaliste, Frédéric Taddeï, qui le reçoit depuis des années comme avant il avait reçu des personnalités comme Dieudonné ou (Alain) Soral », « alors on abdique ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer