Publié le 5 Nov 2017

Liberman au président israélien : « Il est temps de gracier le soldat Elor Azaria »

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman a appelé dimanche le président israélien Reuven Rivlin d’accepter la demande de grâce du soldat franco-israélien Elor Azaria reconnu coupable et condamné pour avoir abattu un terroriste palestinien en infraction avec les consignes de tir de l’armée israélienne.

« Je voudrais vous demander d’accepter sa requête et de lui accorder une grâce pour le reste de sa peine de prison », a écrit le ministre de la Défense dans sa lettre au président. « Il est temps de mettre un terme à cette affaire qui a secoué la société israélienne et de montrer de la pitié pour ce soldat », a ajouté M. Liberman.

Elor Azaria, qui a terminé son service militaire en Israël en juillet, a demandé le 19 octobre au président de l’Etat hébreu de le gracier.

Le président israélien, actuellement en déplacement, a fait savoir qu’il se prononcerait à son retour. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est déjà exprimé en faveur d’une grâce.

Fin septembre, le chef d’état-major de l’armée israélienne avait décidé de réduire de quatre mois la peine de prison du soldat soldat condamné à 18 mois d’emprisonnement.

En mars 2015, le soldat franco-israélien avait abattu Abdel Fatah al-Sharif, un terroriste palestinien déjà blessé par balles, auteur d’une attaque au couteau contre des militaires israéliens.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer