Publié le 7 Nov 2017

Le fondateur de WikiLeaks : « L’Arabie et Israël tentent d’impliquer les États-Unis dans une prise de contrôle du Liban »

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a accusé mardi l’Arabie saoudite et Israël de vouloir impliquer les États-Unis dans une prise de contrôle du Liban, rapporte le site libanais L’Orient-le-Jour.

« Il semble que l’Arabie saoudite et Israël tentent d’impliquer les États-Unis dans une prise de contrôle du Liban », a écrit M. Assange sur son compte Twitter.

« Déstabiliser le Liban ne fera que renforcer le Hezbollah », a également écrit M. Assange, en reprenant une analyse du European Council on Foreign relations.

Le fondateur de Wikileaks reprend également un article du quotidien libanais al-Akhbar, selon lequel Saad Hariri a été « forcé par l’Arabie saoudite à démissionner ».

« Le Liban est depuis longtemps dans le viseur de la machine de guerre américaine », a enfin conclu Julian Assange.

Les déclarations de Julian Assange interviennent trois jours après la démission du Premier ministre libanais, Saad Hariri. Lors de son allocution, samedi depuis Riyad, le Premier ministre avait accusé le Hezbollah et l’Iran de « mainmise » sur le Liban, soulignant que sa vie est en danger. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a alors réagi samedi en affirmant que les déclarations de M. Hariri « sont un signal d’alarme pour la communauté internationale ».

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer