Publié le 7 Nov 2017

Dégradation de la stèle d’Ilan Halimi : la maire de Bagneux appelle à manifester à 19h pour dire « NON A L’ANTISEMITISME »

La maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, appelle à manifester mardi à 19h pour dire « non à l’antisémitisme », en réponse à la nouvelle dégradation de la stèle d’Ilan Halimi.

« Suite à la dégradation de la stèle d’Ilan Halimi, Bagneux se rassemble contre l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie. RDV mardi 07 novembre à 19h au parc Richelieu », a indiqué la municipalité dans un communiqué.
« En dégradant cette plaque commémorative par des inscriptions antisémites, des insultes et des obscénités, les auteurs s’en prennent à la mémoire de ce jeune homme. Ils s’attaquent à ce qui fonde notre République : le vivre ensemble, la fraternité, la tolérance », avait déclaré la maire de Bagneux le 1er novembre le jour où la plaque a été vandalisée.

Selon la maire de la ville, Marie-Hélène Amiable, la plaque placée dans un parc communal était « couverte d’inscriptions antisémites, d’insultes et d’obscénités ». L’inscription « Libérez Fofana », le meneur du « Gang des barbares », y figurait notamment, a précisé le parquet de Nanterre.

L’enquête pour retrouver les auteurs de la profanation a été confiée à la sûreté territoriale du département, tandis que la police scientifique a emporté la plaque pour des analyses complémentaires.
En 2015 déjà, la stèle avait été vandalisée sans que les auteurs de la dégradation ne soient retrouvés.

En 2006, le Gang des Barbares, une vingtaine de personnes, dont un gardien d’immeuble, a enlevé, séquestré, torturé, Ilan Halimi, un jeune vendeur en téléphonie qui sera retrouvé trois semaines plus tard agonisant le long des voies ferrées du RER C à Sainte-Geneviève-des-Bois dans le département de l’Essonne, juste avant de décéder des suites de ses blessures.

Selon de nombreux dirigeants communautaires et responsables politiques, l’assassinat d’Ilan Halimi a été le début du calvaire des Juifs de France, préfigurant l’explosion des actes antijuifs et des tueries de Toulouse et de l’Hyper Cacher.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer