Publié le 30 Nov 2017

Antisémitisme des migrants musulmans en Allemagne : des juifs d’une petite localité renoncent à porter la kippa

Les membres de la petite communauté juive de la ville de Bochum, en Allemagne de l’Ouest, ont annoncé qu’ils ne porteraient plus de kippot à cause des attaques des jeunes musulmans, rapporte jeudi le Jerusalem Post. 

« Les Allemands, plus que tout autre peuple en Europe, devraient comprendre que ce qui commence avec les Juifs ne finit jamais avec les Juifs », a mis en garde le rabbin Abraham Cooper, doyen associé du Centre Simon Wiesenthal.

« Quand j’ai soulevé la question apportée en Allemagne par de nombreux immigrants arabes et musulmans avec le ministre allemand de la Justice, on m’a dit que cette question serait traitée dans le contexte des efforts des autorités allemandes pour intégrer les nouveaux arrivants dans la vie et les valeurs allemandes », a-t-il ajouté, déplorant le laxisme des autorités allemandes depuis sa rencontre en 2014 avec le ministre de la Justice.

Bochum est une ville industrielle de l’État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie qui compte près de 365 000 habitants. La communauté juive de Bochum, qui comprend les villes de Herne et Hattingen, compte plus de 1 000 personnes. À partir de 1941, la plupart des Juifs de Bochum furent assassinés par les nazis à Theresienstadt et à Auschwitz.

En 2014, lors de l’opération antiterroriste israélienne à Gaza, des centaines d’islamistes ont manifesté à Bochum en scandant « Israël, assassin » et « Allah Akbar ».

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer