Transalion agence immobiliere
Publié le 29 Nov 2017

70e anniversaire du Plan de Partage de la Palestine : la grosse arnaque pour le futur Etat juif, l’ONU lui accorde 55% des terres (dont 75% de désert) et… impose 405 000 Arabes

Le 29 novembre 1947, il y a 70 ans, l’Assemblée générale de l’ONU adoptait le plan de partage de la Palestine mandataire en deux Etats, juif et arabe, qui a permis la réalisation du projet sioniste.  La résolution 181 est adoptée par 33 voix pour (dont les Etats-Unis, l’Union soviétique et la France), 13 voix contre (dont les Etats arabes) et dix abstentions (dont la Grande-Bretagne). Ce vote historique des Nations unies donnera naissance six mois plus tard, le 14 mai 1948, à la création de l’Etat d’Israël.

La question de la Palestine a été portée devant l’Assemblée générale par le Royaume-Uni, au lendemain même de la création de l’Organisation des Nations Unies. Une Commission spéciale pour la Palestine (UNSCOP), comptant 11 membres, a été constituée dès la première session extraordinaire de l’Assemblée, en avril 1947. La majorité des membres de la Commission a recommandé le partage de la Palestine en un État arabe et un État juif, avec pour Jérusalem un statut international spécial sous l’autorité administrative de l’ONU. La Palestine, où vivent alors 1.300.000 Arabes et 700.000 Juifs, est divisée en trois entités qui doivent devenir indépendantes le 1er août 1948.

L’Etat juif (14.000 km2) comprend une bande allant du doigt nord de la Galilée jusqu’au bord du lac de Tibériade, le littoral central (de Haïfa à Tel-Aviv) et le désert du Néguev. Les juifs, 40% de la population totale, obtiennent ainsi 54% du territoire. Mais cette faveur cache en réalité un mauvais cadeau, 75% des terres étaient désertiques. L’ONU impose également au futur Etat juif la présence de 405 000 Arabes contre seulement 10 000 Juifs dans le futur Etat arabe.

Transalion agence immobiliere

Les dirigeants de la population juive de Palestine (appelée le Yichouv) acceptèrent ce plan qui leur accordait un territoire, même diminué. Les pays arabes refusent le plan.

Le 14 mai 1948, David Ben Gourion proclame la création de l’Etat d’Israël aussitôt après la fin du mandat britannique sur la Palestine. Le premier conflit israélo-arabe éclate le lendemain.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Transalion agence immobiliere