Publié le 19 Oct 2017

Silence assourdissant du monde et de l’UNESCO : comme Daech, le Hamas détruit la forteresse pharaonique de Tell es-Sakan

Le groupe terroriste palestinien Hamas a repris la semaine dernière à Gaza ses travaux de destruction de la forteresse pharaonique Tell es-Sakan.

Des bulldozers du groupe terroriste ont terrassé la semaine dernière les dernières fortifications du site archéologique.

« Il y a une destruction évidente d’un site archéologique très important », a déclaré à l’Associated Press le professeur d’archéologie et d’histoire palestinien Mouin Sadeq, qui a mené trois fouilles sur le site avec l’archéologue français Pierre de Miroschedji après sa découverte accidentelle en 1998. « Je ne sais pas pourquoi la destruction du site a été approuvée », a-t-il ajouté.

Selon l’archéologue français Jean-Baptiste Humbert, qui a partagé une photo comparant le site en 2000 et en 2017, la forteresse pharaonique Tell es-Sakan a été complétement détruite.

Le diplomate israélien Ofir Gendelman a affirmé sur Twitter que le Hamas va attribuer le terrain à ses « combattants » pour les rétribuer.

Situé à 5 kilomètres au sud-ouest de la ville de Gaza, Tell es-Sakan est un site daté de l’époque du Bronze ancien, de 3300 environ à 2250 avant notre ère. C’est le seul établissement de cette époque connu dans la bande de Gaza.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer