Publié le 19 Oct 2017

« Israël, petit pays, grande nation » : victoire, Israël a été élu au Comité de l’espace de l’ONU

Un représentant israélien a été élu mardi par l’Assemblée générale des Nations unies pour siéger au Comité des Nations unies pour l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique (COPUOS), malgré l’opposition acharnée des diplomates arabes. C’est la première fois qu’un Israélien est élu à ce poste prestigieux.

« Nous avons prouvé une fois encore qu’Israël peut réussir à tous les postes puisque nous menons de nouvelles initiatives positives en tant que partenaire égal des Nations unies. Nous continuerons à nous opposer à toute tentative de nuire à Israël sur la scène internationale », s’est félicité l’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, Danny Danon.

Le Canada, les États-Unis et d’autres pays occidentaux ont mené des efforts pour « assurer un processus juste et impartial au sein du Comité », a rapporté la mission d’Israël auprès de l’ONU après la victoire.

Avec cette victoire diplomatique, l’Etat juif sera l’un des six pays à diriger l’organisation de 84 membres. Le Brésil, le Mexique, la Pologne, l’Afrique du Sud et l’Indonésie ont aussi été élus mardi au bureau du COPUOS.

Au nom du Groupe des États arabes, la représentante de l’Arabie saoudite a déploré la présentation, par le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, d’une candidature non consensuelle, affirmant que cette initiative crée un précédent.  Elle a indiqué qu’il existait auparavant un accord sur la composition du Bureau du COPUOS qui veut que chaque nomination se fasse par consensus.  Or, a-t-elle constaté, le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États n’est pas parvenu à une décision de consensus pour présenter un candidat au poste de deuxième vice-président pour la période 2018-2019.  Elle a dénoncé une tentative de court-circuiter la volonté des États Membres, précisant que son groupe refuse la candidature d’Israël au poste de deuxième vice-président.  Le comportement d’Israël, puissance occupante, est à l’inverse des principes pacifiques du COPUOS, ce qui ne peut avoir que des répercussions négatives et semer la défiance, a-t-elle indiqué, ajoutant que la candidature d’Israël remet en question la crédibilité des pays qui l’appuient.  Elle a appelé à voter contre ce projet de décision.

Le représentant d’Israël a regretté « ces évènements », rappelant que le COPUOS était un organe d’experts et qu’il devait pouvoir agir de manière professionnelle. « Nous avons vu une nouvelle fois une tentative cynique du Groupe des États arabes de politiser une question qui ne l’est pas », a-t-il déploré.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer