Publié le 25 Oct 2017

Haine d’Israël : la France appelle officiellement à la libération du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri

La France s’est dite mercredi “préoccupée” par la situation du terroriste franco-palestinien Salah Hamouri, en détention administrative en Israël depuis le 23 août, s’étonnant de ne pas avoir connaissance des charges retenues, et a “espéré” sa libération.

“Nous demandons que l’ensemble des droits de Salah Hamouri soient bien respectés et espérons sa libération. Nous demandons aussi que sa famille puisse lui rendre visite”, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Agnès Romatet-Espagne.

“La France rappelle que l’utilisation abusive et systématique de la détention administrative porte atteinte au droit à un procès équitable et aux droits de la défense”, a-t-elle ajouté.

Né à Jérusalem de mère française et de père palestinien, le membre de l’organisation terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), arrêté le 13 mars 2005, a été reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire israélien de projet d’assassinat du rabbin Ovadia Yossef, le défunt dirigeant spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass.

Transféré à la prison de Shata quelques semaines avant sa libération, il a été libéré le 18 décembre 2011 de manière anticipée dans le cadre d’une libération de 1 027 prisonniers palestiniens contre Gilad Shalit, grâce aux pressions de Nicolas Sarkozy sur l’ancien Grand rabbin d’Israël.

Fin août, le Franco-palestinien a de nouveau été arrêté par les forces de l’ordre israéliennes à son domicile de Jérusalem.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer