Publié le 16 Oct 2017

Grand Chelem de Judo d’Abu Dhabi : les judokas israéliens privés de drapeau et d’hymne en cas de victoire

Les représentants d’Israël à l’épreuve du Grand Chelem de judo à Abu Dhabi ont été informés qu’ils ne seraient plus autorisés à concourir sous le drapeau de leur pays, a dénoncé lundi la fédération israélienne de Judo.

Selon les organisateurs, les judokas israéliens devront concourir sous les couleurs du judo international en portant des kimonos aux couleurs de la Fédération Internationale de Judo. Les organisateurs ont également informé que l’hymne national ne sera pas joué si un Israélien gagne une médaille d’or.

La ministre israélienne des Sports Miri Regev a saisi la fédération internationale de judo pour dénoncer cette discrimination.

« La demande d’apparaître sans symboles nationaux est contraire au mandat des associations sportives internationales dont le but principal est de séparer la politique du sport et de renforcer le sport en tant que lien entre les peuples, les cultures et les pays », a déploré la ministre israélienne.

En 2015, les judokas israéliens avaient subi le même affront de la part des organisateurs locaux.

Yossi Abouksis – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer