Publié le 23 Sep 2017

L’Iran dit avoir testé “avec succès” son nouveau missile Khoramshahr capable de frapper Israël

Les forces armées iraniennes ont participé vendredi à Téhéran à un défilé militaire qui a donné le coup d’envoi de la Semaine de la défense sacrée, rendant hommage à cette occasion aux sacrifices faits lors de la guerre contre l’Irak (1980-1988).

Des membres de l’armée de Terre, du corps des Gardiens de la Révolution (CGRI) et de la milice Bassidj, une unité de volontaires au sein du CGRI, étaient présents dans ce défilé qui a aussi été l’occasion de montrer des missiles sophistiqués de fabrication domestique, dont le Khorramshahr qui a une portée de 2.000km, selon la chaîne Press TV.

Le président Hassan Rohani a déclaré à cette occasion que son pays continuerait de développer ses programmes de défense en dépit des pressions occidentales.

“Nous allons développer notre puissance militaire et défensive autant que nécessaire”, a-t-il lancé. “Et pour cela, l’Iran n’a besoin de la permission de personne”.

Assurant que cette puissance militaire n’était là que pour jouer un rôle de dissuasion, M. Rohani a promis l’aide de son pays aux “peuples opprimés” du Yémen, de Syrie et de Palestine “que cela plaise ou non”, selon Press TV.

Le président iranien s’en est de nouveau pris à Israël et à son homologue américain Donald Trump, qui avait sévèrement critiqué l’Iran devant l’Assemblée générale de l’ONU. Washington et Tel Aviv accusent Téhéran de déstabiliser le Moyen-Orient et de soutenir le terrorisme, ce que l’Iran dément.

RCI | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer