Publié le 4 Août 2017

Massacre de la famille juive Salomon : la justice militaire israélienne refuse d’appliquer la peine de mort pour le terroriste

La justice militaire israélienne a écarté vendredi la possibilité d’appliquer la peine de mort au terroriste palestinien qui a massacré le 21 juillet trois membres d’une famille juive israélienne, rapporte vendredi le Yediot Aharonot.

Au lendemain du massacre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait appelé à appliquer la peine de mort pour l’auteur de l’attaque.

« La peine de mort pour les terroristes – Il est temps de l’appliquer dans les cas les plus graves », a dit Benjamin Netanyahu qui parlait à des proches des victimes de l’attaque. « C’est ancré dans la loi. Vous avez besoin des juges pour statuer de façon unanime là-dessus, mais si vous voulez l’avis du gouvernement et ma position en tant que Premier ministre dans un cas comme celui-là (…) il devrait être exécuté », a-t-il dit.

Yossef, Chaya, et Elad Salomon, un grand-père et ses deux enfants, ont été poignardés à mort dans leur maison à Halamish par un terroriste palestinien.

La condamnation à mort existe en théorie en Israël – pour les crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocides, trahisons et crimes contre le peuple juif – mais n’a été exercée qu’à une seule reprise lors du procès d’Adolf Eichmann en 1962.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer