Transalion agence immobiliere
Publié le 9 Août 2017

Lettre ouverte au Président Macron : “Il est temps de rendre enfin justice aux familles des victimes de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers”

Monsieur le Président,

Ce 9 août marque le 35e anniversaire de l’attentat antisémite de la rue des rosiers dans lequel six personnes ont été assassinées et vingt-deux autres blessées.

Il aura fallu plus de trente ans d’instruction et la pugnacité du juge anti-terroriste Marc Trévidic pour que des suspects soient identifiés et que des mandats d’arrêt soient émis à leur encontre. Les terroristes ont été localisés en Norvège, en Jordanie et à Ramallah, territoire administré par l’Autorité palestinienne.

La Jordanie et l’Autorité palestinienne persistent à rejeter les demandes d’extradition formulées par la justice française au mépris du principe aut dedere aut judicare.

Votre prédécesseur, M. François Hollande, a sciemment ignoré en 2016 une lettre ouverte de l’Association français des victimes du terrorisme (AfVT) dénonçant le refus de l’Autorité palestinienne de coopérer avec la justice française dans l’enquête sur cette attaque terroriste.

Votre prédécesseur a sciemment ignoré l’appel du président du CRIF, M. Francis Kalifat, à rendre justice aux victimes de cet attentat.

Votre prédécesseur et son gouvernement ont sciemment ignoré les appels en ce sens du député UDI de la 8e circonscription des Français de l’Etranger, M. Meyer Habib.

Votre prédécesseur, en occultant ces appels à la justice, a manqué de respect aux familles des victimes.

Le 20 juin dernier, vous avez reçu à l’Elysée le roi Abdallah II de Jordanie sans que l’attentat de la rue des Rosiers ne soit évoqué lors de cette rencontre.

Le 5 juillet dernier, vous avez reçu à l’Elysée le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, sans que ne soit évoqué l’attentat de la rue des Rosiers.

Le silence assourdissant de l’Elysée et de la diplomatie française sont inacceptables et intolérables.

Lors de votre conférence de presse commune avec le dirigeant palestinien, vous avez annoncé la tenue, au début de l’année 2018, d’un nouveau séminaire intergouvernemental franco-palestinien.

Nous vous demandons donc de demander officiellement à l’Autorité palestinienne l’extradition du terroriste localisé à Ramallah, et ce avant la tenue de ce séminaire intergouvernemental franco-palestinien.

Il est temps de rendre enfin justice aux familles des victimes.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à notre profond respect.

Yohann Taïeb – porte-parole de Jacqueline Niego, sœur d’André Hezkia-Niego, assassiné dans l’attentat de la rue des Rosiers.

Recherche

Transalion agence immobiliere