Publié le 12 Juil 2017

Meurtre de Sarah Halimi : mise en examen du meurtrier islamiste, la justice persiste à écarter le caractère antisémite de l’attaque

L’islamiste qui a roué de coup et défenestré Sarah Halimi en avril à Paris, a été mis en examen lundi pour « homicide volontaire » sans que soit retenu à ce stade de caractère antisémite, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Le meurtrier a été interrogé lundi par les magistrats instructeurs qui l’ont « mis en examen pour homicide volontaire au préjudice de Mme Attal-Halimi et pour séquestration » d’une famille voisine, a indiqué cette source. Il a été « placé sous mandat de dépôt, mais reste toujours hospitalisé », a-t-elle précisé. « Il conteste toute motivation antisémite à son acte », a ajouté une source proche de l’enquête.

Dans la nuit du 3 au 4 avril, Kada Traoré, un Musulman de 27 ans, est entré à 4 heures du matin chez Mme Halimi par le balcon, l’a torturée, a clamé des sourates du Coran et crié Allah Akbar à plusieurs reprises.

Éric Hazan – Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer