Publié le 1 Mai 2017

Les frappes menées par les Etats-Unis contre l’EI ont tué au moins 352 civils, selon le Pentagone

Le Pentagone a annoncé dimanche qu’au moins 352 civils avaient été tués au cours de la campagne menée par les Etats-Unis contre l’Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie entre août 2014 et mars 2017.

Dans son rapport mensuel sur l’estimation des pertes civiles, le Pentagone a déclaré qu’il était en outre encore en train d’examiner 42 rapports portant sur les victimes civiles.

Selon le Pentagone, 45 civils ont été tués entre novembre 2016 et mars 2017.

Les Etats-Unis ont également signalé 80 morts civils supplémentaires, qui n’avaient précédemment pas été annoncés, entre août 2014 et aujourd’hui.

« Bien que la coalition prenne des précautions extraordinaires pour ne frapper que des cibles militaires d’une manière qui minimise les risques de pertes civiles, dans certains cas ces pertes restent inévitables », a déclaré le Pentagone.

Les chiffres du Pentagone contredisent l’estimation faite par Amnesty International, une ONG basée à Londres, qui estime que quelque 300 civils ont été tués rien qu’en Syrie, dans seulement onze frappes de la coalition.

RCI | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer