Publié le 30 Avr 2017

Le cri du cœur de Robert Badinter : « S’abstenir aujourd’hui, c’est favoriser l’élection de Marine Le Pen »

L’ancien ministre mitterrandien de la Justice, Robert Badinter, a mis en garde dimanche contre le danger Marine Le Pen et pense que l’élection présidentielle n’est pas « pliée ».

« Je ne ressens pas le même optimisme que nombre de mes amis. Non, l’élection présidentielle n’est pas « pliée » et la défaite de Mme Le Pen n’est pas acquise. Le résultat peut dépendre du taux d’abstention au second tour, notamment à gauche. Il suffit qu’une proportion élevée des électeurs s’abstienne de voter pour M. Macron, et Mme Le Pen peut l’emporter « , a-t-il prévenu dans un entretien accordé au JDD.

« Le Front national a-t-il changé de nature en changeant de génération? Je ne le pense pas. Il a seulement changé de look. Mme Le Pen a compris qu’il lui fallait d’abord mettre son père et ses discours au placard – un parricide politique conduit avec habileté. Mais elle a repris, pour l’essentiel, son inspiration. Or par son histoire, sa philosophie et son projet, le FN est en rupture manifeste avec les principes de notre République – liberté, égalité, fraternité -, qui fondent notre communauté nationale et qui ont retenti dans le monde », a expliqué M. Badinter.

« S’abstenir aujourd’hui, c’est favoriser l’élection de Mme Le Pen. Si c’est un choix tactique, c’est une erreur politique. Si c’est l’expression d’une conviction, c’est plus grave encore », a-t-il dénoncé.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer