Publié le 26 Mar 2017

Tombes juives renversées au cimetière de Pantin : un « accident » selon Consistoire et le CRIF

pantin

Le Consistoire de Paris et le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) ont assuré dimanche que les tombes juives renversées au cimetière de Pantin sont le fait d’un « accident ».

« Lundi 20 mars 2017 à 16 heures, un accident s’est produit dans l’enceinte du cimetière parisien de Pantin. Il concernait un véhicule conduit par un couple qui se rendait à une inhumation, et un camion des services municipaux de la Ville de Paris. Le véhicule, n’ayant pas respecté une priorité, est entré en collision avec le poids lourd. Pour éviter la voiture, le chauffeur du camion a fait une brusque manœuvre et s’est projeté dans la division 48 qui abrite des tombes juives. Treize tombes ont été dégradées. La police qui a procédé aux constats et aux relevés d’usage, délivrera un rapport circonstancié en début de semaine prochaine. Dès que l’incident a été connu, le Président du Consistoire a demandé au président de la commission de la Hevra Kadisha de se rendre sur place pour constater les dégradations et vérifier la réalité des faits. Accompagné de représentants de la Ville, le responsable du Consistoire a pu ainsi valider et confirmer le déroulement de l’accident. Toutes les familles concernées ont été prévenues par courrier recommandé par les services municipaux. Le Consistoire tient à porter cette information à la connaissance du public », a expliqué dans un communiqué la plus haute autorité juive en France.

Sur son compte Twitter, le président du CRIF, Francis Kalifat, a indiqué s’être entretenu avec la personne accidentée. « C’est bien à la suite d’un accident que le camion a renversé les tombes », a-t-il insisté.

Le Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ) a qualifié samedi « d’accident matériel » les 13 tombes juives renversées lundi au cimetière parisien de Pantin.

« Le 20 mars 2017 à 16h00 au cimetière parisien de Pantin un accident matériel a eu lieu entre un véhicule qui n’a pas respecté une priorité et un camion. Le conducteur du camion a perdu le contrôle de son véhicule et a fini sa course en endommageant 13 tombes juives du carré numéro 48. Il n’y a pas eu de blessé. Les familles ont été averties par le cimetière le lendemain de l’accident », a indiqué le SPCJ dans un communiqué.

Créé en 1980, le SPCJ est un organisme sérieux et fiable du FSJU (Fonds Social Juif Unifié). Sa vocation exclusive est la protection de la vie juive dans toutes ses pluralités.

Situé en Seine-Saint-Denis, mais dépendant de la Mairie de Paris, le cimetière de Pantin est le plus grand de la capitale, avec une superficie de 107 hectares.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer