Publié le 10 Fév 2017

Marine Le Pen : “Ce n’est pas aux Juifs mais aux Israéliens à qui je demande de choisir leur nationalité”

lepen-israel

La présidente du Front National (FN), Marine Le Pen, s’est prononcée jeudi contre la double nationalité extra-européenne, notamment pour les Franco-israéliens.

“Israël n’est pas un pays européen. Je crois que même Israël accepte de le dire et de le penser, a déclaré sur France 2 la dirigeante frontiste”, invitée de “L’Émission Politique”.

“Je suis contre la double nationalité extra-européenne. Ce n’est pas aux Juifs mais aux Israéliens à qui je demande de choisir leur nationalité”, a-t-elle précisé.

“Cela ne veut pas dire que s’ils ne choisissent pas la nationalité française qu’ils devront partir de France. La France a parfaitement la possibilité d’accueillir sur son sol, y compris pour un temps long, des gens qui sont étrangers et qui gardent leur nationalité, pour peur qu’ils respectent les lois et les valeurs françaises”, a insisté Mme Le Pen.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont été scandalisés, non pas par les réponses de la dirigeante frontiste, mais par la question posée spécifiquement sur Israël par la journaliste Léa Salamé.

En 1989, lors d’un face à face télévisé culte, le père de Marine Le Pen et fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen, avait demandé au ministre Stoléru, de confession juive, s’il avait la double nationalité israélienne.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR      

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer