Publié le 12 Fév 2017

Goldanadel à Taubira : « On ouvre les frontières, et puis les prisons, on tue ensuite des flics, des dessinateurs, des juifs et à la fin, on fait des vers »

GOLDNADEL

L’avocat et président d’Avocats sans frontières, Gilles-William Goldnadel, a fustigé samedi la prise de position de l’ancienne ministre de la justice Christiane Taubira sur les polémiques qui agitent depuis quelques jours la société française.

« On ouvre les frontières, et puis les prisons, on tue ensuite des flics, des dessinateurs, des juifs et à la fin, on fait des vers », a écrit sur son compte Twitter le médiatique avocat.

La veille, l’ex Garde des Sceaux avait écrit sur son compte Twitter : « On casse d’abord du bamboula puis du bougnoul puis du jeune puis du travailleur puis du tout-venant ».

Cette dernière réagissait aux propos de Luc Poignant, porte-parole du syndicat Unité SG Police qui a jugé, ce jeudi sur un plateau de télévision, que l’insulte de « bamboula » était « à peu près convenable » avant de s’excuser.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer