Publié le 12 Déc 2016

Le Royaume-Uni frappe fort contre la haine du Juif : la PM Theresa May fait adopter une définition de l’antisémitisme incluant les critiques contre Israël

ru-antisemitisme

Le Royaume-Uni va être le premier pays à se doter d’une définition de l’antisémitisme incluant les critiques contre Israël, rapporte The Guardian.

Selon le quotidien britannique, les critiques contre Israël imputées aux Juifs ou à une partie des Juifs pourront dorénavant être qualifiées d’antisémites.

Le texte s’appuie sur la définition de l’antisémitisme adoptée en mai dernier par l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).

La définition de l’IHRA se base sur la définition de travail adoptée en 2005 par l’European Monitoring Center (UEMC). Elle offre une description claire et exhaustive de l’antisémitisme sous toutes ses formes, dont la haine et la discrimination contre les Juifs, le négationnisme, mais également, l’antisémitisme quand il est relatif à Israël.

L’IHRA comprend 31 pays, dont 24 membres de l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada. En Europe, il inclut les pays où l’antisémitisme et l’animosité anti-israélienne qui masquent l’antisémitisme sont les plus prononcés.

“Il est inacceptable qu’il y ait de l’antisémitisme dans ce pays. Il est encore pire que les attaques antisémites ne cessent d’augmenter. L’adoption de cette mesure luttant contre la haine du Juif est une étape révolutionnaire”, a déclaré la Première ministre britannique Theresa May dans un communiqué.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer