Publié le 13 Déc 2016

Massacre antichrétien du Caire : l’Egypte accuse les Frères musulmans

egypte-coptes

Le ministère égyptien de l’Intérieur a accusé des dirigeants des Frères musulmans (parti de l’ancien président Mohamed Morsi, à présent interdit en Egypte) en exil au Qatar d’avoir commandité l’attentat qui a fait 25 morts dimanche dans une église du Caire, a rapporté mardi l’agence de presse MENA.

« D’après l’enquête, un homme du nom de Mohab Moustafa el Sayed Qassim a adopté l’idéologie takfiri de Sayyid Qutb, père spirituel des Frères musulmans, et reçu un soutien financier et logistique et des instructions de la part de dirigeants des Frères musulmans résidant au Qatar dans le but de préparer et de perpétrer des attentats », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Les Frères musulmans ont démenti tout lien avec cette explosion qui a eu lieu dimanche pendant la messe dans une église située près de la cathédrale Saint-Marc, où siège le pape copte Théodore II.

Le suspect s’était rendu au Qatar en 2015 et avait contacté un groupe de dirigeants des Frères musulmans en exil. Ils lui avaient alors fourni un appui financier et logistique dans le but de déstabiliser l’Egypte et de provoquer un conflit interconfessionnel, selon le communiqué.

D’après l’enquête, l’attentat a été perpétré par Mahmoud Shafiq, un kamikaze de 22 ans formé par Qassim, selon les résultats des analyses d’ADN de morceaux de corps récupérés sur le site de l’explosion.

Shafiq avait été arrêté en 2014 pour avoir assuré la garde de convois des Frères musulmans. Il avait été libéré en mai de la même année.

Lors des funérailles tenues lundi, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé que Shafiq avait perpétré cette explosion.

Le président égyptien a également révélé que quatre personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’attentat, dont une femme, avaient été arrêtées, et que deux autres suspects étaient recherchés.

Cet incident est l’attaque la plus meurtrière commise contre les Coptes depuis l’attentat perpétré la veille de Noël dans une église d’Alexandrie en 2011. Les Coptes représentent environ 10% de la population égyptienne.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer