Publié le 13 Déc 2016

Le martyre d’Alep : silence assourdissant des médias français sur la responsabilité du Hezbollah

alep-hezbollah

Les forces pro-syriennes ont exécuté au moins 82 civils, dont des femmes et des enfants, dans des quartiers d’Alep-Est qu’elles ont repris aux rebelles, a annoncé mardi l’ONU.

Selon le porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville, au moins 11 femmes et 13 enfants figurent au nombre des victimes.

« De nombreuses allégations d’exactions commises par les forces favorables au régime de Bachar Al Assad nous parviennent : assassinats de sang froid de familles entières au motif qu’elles seraient réputées proches de l’opposition; exécutions sommaires, notamment de femmes et d’enfants », a dénoncé la France.

Damas et le Hezbollah libanais démentent toute exaction contre les populations civiles.

Pourtant, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, qui combat activement aux côtés de l’armée syrienne, a promis vendredi une « victoire imminente » à Alep.

« De grands événements se déroulent à présent dans notre région (…), (ainsi) ce qui se déroule à Alep, et les ramifications de la victoire promise et à venir dans la bataille dans toute la Syrie et la région », a affirmé le chef du mouvement, Hassan Nasrallah, dans un discours retransmis en direct par la télévision du Hezbollah, Al Manar.

Les médias français focalisent leurs critiques contre la Russie et occultent les exactions du groupe terroriste chiite libanais.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer