Publié le 6 Déc 2016

Liban : des « mariées » ensanglantées devant le Parlement pour dénoncer une loi permettant au violeur d’échapper à sa condamnation

15304651_1323736847684357_1850745085194182787_o-1

Des féministes ont manifesté mardi en silence devant le parlement libanais pour protester contre une loi qui permet à un violeur d’échapper à toute condamnation s’il épouse sa victime, rapporte L’Orient-le-Jour.

Les activistes, douze femmes, toutes de blanc vêtues, portaient des pansements ensanglantés au genou, au poignet ou à l’épaule, et avaient le visage caché par un voile de mariée en tulle.

« Oui à l’abolition de l’article 522 » du code pénal, pouvait-on lire sur les banderoles brandies.

La manifestation, organisée par l’ONG Abaad, tend à faire pression sur les députés de la commission parlementaire de l’Administration et de la Justice qui doivent se réunir demain mercredi pour poursuivre l’examen d’une proposition de loi, présentée par le député Elie Keyrouz, visant à annuler l’article 522.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer