Publié le 20 Nov 2016

Primaire de la droite : les principales déclarations de François Fillon sur Israël

fillon-israel

François Fillon arrive largement en tête dimanche soir de la primaire de la droite, très loin devant Alain Juppé, a indiqué le comité d’organisation de la primaire.

L’ancien Premier ministre français a longtemps tenu des propos assez hostiles à l’État d’Israël avant d’ajuster son discours lors de la dernière ligne droite de la primaire de la droite.

En 2014, M. Fillon avait accusé Israël de menacer la paix mondiale en retardant la création d’un État palestinien.

En octobre 2015, l’ancien Premier ministre avait appelé la communauté internationale à exercer des pressions sur Israël pour parvenir à un règlement du conflit israélo-palestinien.

En novembre 2015, M. Fillon avait défendu l’étiquetage des produits israéliens des localités juives de Judée-Samarie.

Le revirement anti-israélien de l’ancien Premier ministre intervient en février 2016 où il affirme alors « n’avoir pas de leçon à donner à Israël » et se prononce contre l’étiquetage des produits israéliens de Judée-Samarie.

Un mois plus tard, en Iran, François Fillon a rappelé « la position de la France vis-à-vis de son alliée, Israël, qui a droit à la sécurité et dont l’existence ne peut être mise en cause. Sans cela, les palestiniens ne pourront faire prévaloir leur droit légitime à un Etat ».

Lors du troisième et dernier débat de la primaire de la droite, François Fillon a affirmé devant les Français que Daech a pour objectif de « mettre les Juifs hors d’Israël ».

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer