Publié le 24 Nov 2016

France : pour l’Ordre des Médecins, l’antisémitisme relève de la “liberté d’expression”

ordre-des-medecins

Le Conseil de l’Ordre des médecins a déjugé sa section locale de Paris qui avait condamné en 2015 à un blâme le Pr Christophe Oberlin, militant anti-israélien et proche de l’antisémite multirécidiviste Dieudonné.

Dans un jugement en date du 15 novembre, la Chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des Médecins a estimé que le Dr Oberlin “a néanmoins fait usage de la liberté d’expression telle qu’elle est garantie notamment par l’article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales”.

oberlin

Les positions pro-palestiniennes du Dr Oberlin lui avaient valu un blâme par la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins lorsque ce dernier avait inclu dans un examen de médecine humanitaire une question ambiguë sur le conflit entre Israël et Gaza. “Comment qualifier au cours de la guerre entre Israël et Gaza la mort par bombardement classique de 22 membres d’une même famille ? S’agit-il d’un crime de guerre, d’un crime contre l’Humanité, d’un génocide ?”.

La chambre avait également estimé que le Pr Oberlin avait, sur un site internet, “tenu des propos antisémites”. Le Conseil de l’Ordre reprochait enfin au Dr Oberlin “de prendre parti contre un Etat juif à majorité juive”, et d’avoir “défendu les spectacles de Dieudonné”.

Sous le régime de Vichy, l’Ordre des médecins n’a jamais protesté contre les lois d’exclusion des médecins de confession juive.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer