Publié le 25 Nov 2016

La France instaure l’infâme étiquetage anti-israélien, colère d’Israël : “La France encourage les extrémistes du BDS”

NETANYAHU-HOLLANDE

Israël a vivement condamné jeudi les directives de la France imposant aux commerçants d’étiqueter les produits israéliens fabriqués dans les localités juives de Judée-Samarie, à Jérusalem-Est et dans le Golan.

“Le gouvernement israélien condamne la décision du gouvernement français de mettre en œuvre les directives de la Commission européenne en ce qui concerne le marquage des produits israéliens fabriqués au-delà des frontières de 67”, a dénoncé le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

“Nous regrettons que la France, à un moment où il y a des lois anti-boycott, favorise de telles mesures, qui peuvent être interprétées comme un coup de pouce à des éléments radicaux et au mouvement de boycott contre Israël. De plus, il est déroutant et inquiétant que la France adopte un double standard en relation avec Israël, tout en ignorant 200 conflits territoriaux qui se déroulent actuellement dans le monde entier, y compris à sa porte”, a fustigé la diplomatie israélienne.

Les directives françaises imposent aux commerçants français d’indiquer clairement la mention “Fabriqué dans les Territoires occupés” sur les produits vendus.

En janvier dernier, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait justifié l’étiquetage des produits israéliens.

“Comme vous le savez, l’Union européenne a signé en 1995 un accord d’association avec Israël. Cet accord s’applique au territoire israélien, ce qui exclut les territoires occupés par Israël en 1967. Les produits issus des colonies ne peuvent ainsi bénéficier du régime douanier préférentiel”, avait écrit le chef de la diplomatie française de l’époque dans un courrier adressé au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

“La notice interprétative adoptée par la Commission européenne le 11 novembre dernier vise à préciser la définition géographique de cet accord d’association. L’objectif est que le consommateur européen sache si les produits qu’il achète proviennent des colonies ou non. Ces mesures de transparence constituent l’application du droit européen en vigueur”, s’était-il justifié.

Les dirigeants israéliens accusent l’UE de pratiquer une nouvelle forme d’antisémitisme en appliquant un étiquetage spécial à Israël.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo | DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer