Transalion agence immobiliere
Publié le 13 Nov 2016

Faute morale des exploitants du Bataclan : Sting a soutenu Bachar el-Assad, le “boucher de Damas”

STING-ASSAD-BATACLAN

Le chanteur britannique Sting, ex-leader du groupe Police, a rendu samedi hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 sur la scène du Bataclan, où 90 spectateurs avaient été tués il y a un an.

“Ce soir, nous avons deux tâches à concilier: d’abord se souvenir de ceux qui ont perdu la vie dans l’attaque, ensuite célébrer la vie, la musique dans ce lieu historique”, a déclaré l’artiste sur scène avant d’appeler les spectateurs à une minute de silence

Lors de cet hommage, Sting a interprété Inshallah, son nouveau titre dédié aux migrants qui risquent leur vie en tentant la traversée de la Méditerranée.

En 2008, l’artiste britannique, en visite privée en Syrie, avait posé tout sourire aux côtés du “boucher de Damas”, Bachar el-Assad, considéré même à cette époque comme un paria de la communauté internationale.

Dans une récente interview au “Sunday Times”, le président syrien a ironisé sur le sort des enfants dans le conflit syrien. “Je connais le sens de cette question. Je dors, je travaille et mange normalement, et je fais du sport”, a déclaré le dictateur en réponse à une question demandant au président syrien si les morts d’enfants victimes du conflit ne lui font pas fait perdre le sommeil.

Les exactions du régime syrien sont une des principales causes de l’endoctrinement en France des aspirants djihadistes.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche