Publié le 10 Nov 2016

Excellente nouvelle pour Israël : les Républicains conservent la majorité au Sénat et à la Chambre des Représentants

ISRAEL-USA

Le parti Républicain a réussi mercredi à conserver le contrôle des deux chambres du Congrès américain.

Les Républicains sont entrés dans la course avec 54 sièges au Sénat, et en conservent au moins 51 sur 100, selon les projections effectuées par les grandes chaînes de télévision américaines.

La bataille pour la majorité au Sénat, bien que demeurée dans l’ombre de l’élection présidentielle, a été tout aussi acharnée que celle-ci. Beaucoup d’analystes avaient prédit que les Démocrates remporteraient le Sénat avec une légère avance, grâce à l’élan donné par les sondages favorables à leur candidate présidentielle, Hillary Clinton, dans plusieurs Etats clé.

Mais les Républicains ont remporté plusieurs victoires cruciales dans les Etats de Pennsylvanie, de Caroline du Nord et du Wisconsin, contrant ainsi les efforts des Démocrates.

Les Républicains ont eu moins de mal à défendre leur majorité à la Chambre des Représentants, dans laquelle ils devraient conserver 239 sièges sur 435, selon les projections des principaux médias américains.

Les Démocrates devaient remporter 30 nouveaux sièges au cours de l’élection pour remporter la Chambre, mais n’ont pas réussi à en conquérir autant que prévu.

« J’ai l’espoir et l’intention de parvenir, au cours des années à venir, à travailler de concert avec nos collègues de l’opposition pour renforcer notre sécurité nationale et économique », a déclaré Mitch McConnell, sénateur vétéran du parti Républicain.

M. McConnell, qui sera chef de la majorité du Sénat, a par ailleurs félicité son collègue républicain Donald Trump. « Après huit ans de gouvernement Obama, le peuple américain a choisi une nouvelle direction pour notre nation », a-t-il déclaré.

Après s’être emparé de la Maison Blanche et du Congrès, le parti Républicain devrait également nommer un juge conservateur au sein de la Cour suprême américaine, remplissant ainsi la position clé laissée vacante par le décès du juge Antonin Scalia.

Actuellement, la Cour compte déjà quatre juges nommés par des présidents républicains, et quatre autres par des démocrates. La nomination d’un nouveau juge d’obédience républicaine devrait ainsi la faire pencher vers des valeurs plus conservatrices.

© (RCI) | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer